Parmi les nombreux organismes à contacter avant votre déménagement, la caisse d’allocations familiales doit figurer en priorité. Un changement de domicile peut en effet entraîner une modification du montant des allocations familiales ou logement auxquelles vous pouvez prétendre.

Allocations familiales : déclarer le changement d’adresse

Afin de prendre en compte les délais de traitement de votre demande, il est recommandé de déclarer votre changement d’adresse une à deux semaines avant la date effective de votre déménagement. La méthode la plus simple consiste à vous connecter au site de la CAF et sur votre espace personnel, où vous pourrez accéder à un formulaire spécifique. A défaut, vous avez également la possibilité d’envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à l’attention de votre ancienne CAF. Cette dernière se chargera alors de transmettre votre dossier et vos éventuels droits à la nouvelle caisse dont vous dépendez.

Estimer les droits relatifs à votre nouveau logement

Si votre foyer est déjà bénéficiaire de l’aide personnalisée au logement (APL) ou encore de l’allocation de logement familial (ALF) ou social (ALS), il est important de vérifier si votre déménagement se traduit par une modification de vos droits afin d’anticiper une modification de vos revenus mensuels. L’espace « Aides et services » du site Internet de la CAF vous permet d’obtenir une première estimation de l’évolution de vos allocations, que vous devrez ensuite confirmer en vous rendant dans votre nouvelle CAF ou en appelant le standard téléphonique.

La prime de déménagement

Vous êtes peut-être éligible à une prime CAF dans le cadre de votre déménagement, notamment si vous attendez ou avez déjà un troisième enfant. Dans ce cas, le droit à prime est ouvert si le jour du déménagement se situe entre la fin du troisième mois de grossesse et les deux ans révolus de votre dernier enfant. La prime versée peut couvrir la facture d’un déménageur professionnel jusqu’à hauteur de 974,90€ dans le cas d’un troisième enfant. Tout enfant supplémentaire au sein du foyer, au moment du déménagement, entraîne une majoration de 81,24€ supplémentaires de ce plafond.