Il n’est jamais très judicieux de vouloir fausser compagnie au fisc sans laisser d’adresse ! Tout déménagement doit être déclaré au service des impôts en temps et en heure. Vous devrez même réaliser cette formalité plusieurs fois, d’abord en contactant la trésorerie ou le centre des impôts et ensuite en remplissant votre déclaration de revenus l’année suivante.

Déclarer le changement d’adresse aux impôts

La déclaration initiale d’un déménagement doit intervenir, de préférence, une à deux semaines avant la date de votre départ. Vous disposez de nombreux moyens modernes et rapides pour vous acquitter de cette obligation. Si vous possédez déjà un profil sur le site impots.gouv.fr, votre espace fiscal personnel vous permet de déclarer un changement d’adresse en quelques clics. Le site généraliste mon.service-public.fr prend également en compte l’administration des impôts lorsque vous l’utilisez pour signaler un déménagement.

Vous pouvez compléter ces formalités par l’envoi d’un courrier simple ou d’un e-mail à l’attention de votre ancien centre des finances publiques, dont les coordonnées figurent sur le dernier avis d’imposition.

Déclaration de revenus

Que vous ayez déménagé au cours de la même année ou pendant l’année précédente, votre prochaine déclaration de revenus ne mentionnera pas nécessairement votre nouvelle adresse, même si vous avez effectué les formalités en temps et en heure. N’hésitez donc pas à corriger le formulaire à la main (si vous renvoyez une déclaration papier) ou sur Internet (si vous réalisez votre déclaration en ligne), en indiquant à la fois votre nouvelle adresse et la date précise de votre emménagement.

Pour éviter que votre déclaration arrive à votre ancienne adresse, n’oubliez pas de solliciter un renvoi de courrier temporaire à la Poste avant votre départ. Restez également vigilant sur le calendrier si vous constatez qu’aucun courrier n’est arrivé d’ici la mi-mai.

Taxe d’habitation et taxe foncière

Attention : la taxe d’habitation et la taxe foncière sont payables en fin d’année et sont dues, toutes deux, pour le logement que vous occupiez au 1er janvier de l’année en cours ! Il est donc normal que l’encaissement de ces deux taxes reste tout d’abord de la compétence de votre ancien centre des impôts, même si vous aviez bien signalé votre nouvelle adresse. Dès l’année suivante, votre nouveau centre des impôts vous enverra les prochains avis d’imposition. En cas de doute, n’hésitez cependant pas à le contacter pour vous assurer que le dossier a bien été pris en compte.