Mieux vaut ne pas trop traîner après le déménagement pour effectuer le changement d’adresse obligatoire sur la carte grise de votre véhicule personnel. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, vous pourriez subir une amende relativement salée.

Changement d’adresse carte grise : une obligation légale

Pour rappel, vous devez procéder au changement d’adresse de votre carte grise (ou certificat d’immatriculation) dans un délai maximal d’un mois suivant le jour de votre déménagement. A défaut, vous vous exposez à une contravention d’un montant de 135€.

Anciennes et nouvelles plaques : des règles différentes

Si votre véhicule est déjà équipé de plaques conformes au nouveau système d’immatriculation des véhicules (SIV), du type « AA-123-AA », les formalités sont allégées en cas de déménagement. Même si vous changez de département, il est tout à fait possible désormais de conserver la même plaque puisque le logo figurant sur la droite de la plaque n’a aucune valeur légale, et peut être librement choisi et remplacé par le propriétaire du véhicule. Vous conservez également votre certification d’immatriculation : une étiquette adhésive vous sera envoyée et devra être collée à l’emplacement de l’adresse.

Si votre véhicule a toujours une ancienne plaque d’immatriculation, dont les deux derniers chiffres font référence au département de résidence (par exemple « 1000 AFQ 59 » ou « 452 GI 75 »), le changement d’adresse sur la carte grise entraîne l’obligation de changer la plaque. Vous recevrez une nouvelle immatriculation, avec une carte grise de nouvelle génération.

Comment effectuer le changement d’adresse carte grise ?

Le site Internet mon.service-public.fr prend en charge les demandes de changement d’adresse sur carte grise pour les propriétaires de véhicules déjà immatriculés au SIV. Il s’agit de la méthode la plus simple et la plus rapide, d’autant que le site peut aussi se charger de prévenir de nombreux autres organismes (Pôle Emploi, CAF, CPAM…).

Vous pouvez aussi vous présenter à la préfecture ou sous-préfecture de votre ancien ou nouveau domicile, en personne ou en confiant une procuration à une personne de confiance, voire effectuer la démarche par correspondance (attention toutefois, car tous les services préfectoraux ne prévoient pas cette démarche).