Votre caisse de retraite principale ou complémentaire doit être en mesure de vous suivre partout où vous allez, notamment en cas de déménagement. Les seniors qui effectuent un changement d’adresse sans prendre la précaution d’en informer la ou les caisses dont ils dépendent s’exposent au risque d’un arrêt du versement des pensions.

Déclarer votre changement d’adresse

Le site Internet mon.service-public.fr propose un formulaire unique permettant de déclarer votre changement d’adresse à une pluralité d’administrations et organismes, dont notamment votre caisse de retraite. Méfiez-vous cependant si vous constatez que les courriers postaux ne vous parviennent toujours pas au bout d’un certain temps.

Il est conseillé d’adresser systématiquement un courrier ou un e-mail à chacune de vos caisses de retraite, en mentionnant les références de votre dossier et votre nouvelle adresse complète. La formalité vaut aussi bien sûr pour tous les fonds gérés par la Caisse des Dépôts, dont par exemple la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP), la caisse nationale des agents des collectivités locales (CNRACL) ou encore le service de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (SASPA).

Nouveau RIB, nouvelle situation ? Attention aux oublis !

Malgré les progrès réalisés en matière de mobilité bancaire, un déménagement peut toujours se traduire par l’ouverture d’un nouveau compte doté d’un nouveau RIB. Veillez donc, le cas échéant, à faire parvenir à votre caisse de retraite un relevé complet mentionnant le RIB, l’IBAN et le code BIC. A défaut, le risque est évidemment de ne pas percevoir votre pension à l’avenir.

Si le changement d’adresse est lié à une nouvelle situation personnelle (séparation, veuvage, mariage…), la plupart des caisses de retraite vous imposent là aussi un formalisme très précis pour la déclarer. Contactez le service d’assistance téléphonique pour obtenir davantage de renseignements sur la marche à suivre.

Et en cas de départ à l’étranger ?

Comme de nombreux retraités, vous pourriez un jour céder aux charmes d’un pays exotique pour y couler des jours paisibles. Gardez à l’esprit, dans ce cas, que vous conserverez votre pension de retraite mais que vous vous exposez logiquement à la suppression de certaines allocations annexes, dont notamment l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) et l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI).