Déménager seul ? L’idée a de quoi séduire, surtout si l’on considère que le recours à des déménageurs professionnels peut volontiers se chiffrer en milliers d’euros ! Il est parfaitement possible de déménager en solo et de réaliser ainsi des économies très confortables, mais la tâche requiert un sens aigu de l’organisation ainsi qu’un certain talent pour la débrouillardise.

Entre la location d’un camion de déménagement, la mobilisation des amis et connaissances, les formalités administratives préalables et l’emballage de vos biens personnels, il est facile d’oublier un détail crucial qui pourrait vous compliquer sérieusement la tâche le jour J. Découvrez ci-dessous les quelques règles à suivre.

Choisir la date du déménagement avec soin

Si cela vous est possible, il est fortement recommandé de faire preuve de stratégie lors du choix de la date du déménagement. Cette dernière dépend bien sûr du délai dont vous disposez pour quitter votre ancien logement suite à votre préavis, et de la date convenue pour la perception des clés du nouveau logement. Bien souvent, il vous reste cependant une petite fourchette de dates disponibles : pour déterminer la plus propice et vous assurer le maximum de bras disponibles parmi vos amis, n’hésitez pas à monter un événement sur Doodle. Vous obtiendrez davantage d’aide au cours d’un week-end, mais paierez aussi plus cher pour votre camion de déménagement : à vous, par conséquent, de trouver le meilleur compromis.

Quelle que soit la date retenue, fixez-là au plus tôt et au moins deux à trois mois avant le grand jour. Vous pourrez ainsi obtenir des tarifs plus avantageux auprès d’un loueur d’utilitaires.

Acheter ou récupérer tout le matériel nécessaire

A défaut d’être fourni directement par une entreprise professionnelle, il faut vous procurer vous-même l’intégralité du matériel nécessaire, au maximum un mois avant le grand jour. Toujours dans l’optique de réaliser le déménagement le plus économique possible, vous pourrez tout d’abord récupérer des cartons de bonne qualité auprès des commerçants de votre quartier, des grandes surfaces et de diverses enseignes de bricolage ou de sport. Si les besoins sont plus spécifiques, il est également possible d’acheter des cartons renforcés et du ruban adhésif épais auprès de boutiques spécialisées.

Attention toutefois, car le matériel à rassembler ne se limite pas aux cartons. Il est recommandé de se constituer dès que possible une réserve confortable de papier bulle, de prévoir des sangles et quelques couvertures de protection pour les meubles les plus fragiles, et bien sûr de vérifier que vous disposez d’un bon feutre ou marqueur pour identifier les cartons. Ajoutez à cette liste une paire de gants de travail, à la fois pratiques et utiles pour minimiser le risque de blessure ou coupure.

Effectuer certaines formalités administratives indispensables

En l’absence de contrat signé avec une entreprise de déménagement, et outre les formalités classiques (impôts, gaz, électricité, Internet…) vous pourrez être amené à prendre en charge vous-même certaines démarches qui relèvent d’une obligation administrative ou de la simple courtoisie. Prévenez vos voisins des désagréments possibles le jour du déménagement. Prenez garde aussi aux conditions de stationnement, à la fois pour le logement de départ et celui de votre emménagement : si le gabarit du véhicule est inadapté aux places disponibles, ou s’il est nécessaire d’empiéter temporairement sur une voie de circulation, il vous faudra soumettre une demande auprès de la mairie concernée et obtenir un arrêté d’autorisation.

Au-delà du stationnement, la simple circulation d’un utilitaire ou d’un monte-charge jusqu’à votre ancien ou votre nouveau domicile peut être rendue difficile par une rue étroite, une voie non carrossable, un sens interdit, une rue piétonne… Prenez tous ces facteurs en compte avant de vous décider quant au véhicule à louer.

Emballer progressivement meubles et objets

Les clients optant pour une formule haut de gamme chez un déménageur pourront lui confier l’intégralité de l’emballage de leurs biens personnels, ce qui n’est pas votre cas ! Cette tâche, réputée comme la plus lourde et la plus fastidieuse d’un déménagement, doit être abordée bien en amont et avec un sens parfait de l’organisation. Plusieurs semaines à l’avance, vous pourrez commencer à déblayer le terrain en emballant tous les meubles ou objets dont vous n’avez pas l’utilité immédiate : livres, bibelots divers, cadres, vaisselle superflue et vêtements hors saison trouveront tout naturellement leur place dans les premiers cartons confectionnés. Les éléments les plus essentiels, en revanche, attendront la dernière semaine voire le dernier jour avant le départ pour s’insérer dans un carton.

Chaque carton doit comporter, sur une face visible, une inscription au feutre ou une pastille de couleur pour indiquer la nature de son contenu et, plus important encore, sa pièce de destination dans votre nouveau logement.

Louer ou dénicher un utilitaire

La location d’un véhicule utilitaire ou d’un camion de déménagement au prix fort n’est pas forcément la seule option à votre disposition. Les plus débrouillards, s’ils en ont la possibilité, ne manqueront pas de contacter un ami ou une connaissance disposant d’un véhicule à gros gabarit dans le cadre de son activité professionnelle.

Les autres pourront se tourner vers les grandes agences de location et faire leur choix parmi une large variété de modèles différents, dont la capacité utile va de 3 à 22 mètres cubes environ. Si un utilitaire de 12 mètres cubes peut suffire à déménager un studio ou un deux-pièces pas excessivement encombré, il faudra peut-être opter pour un plus gros modèle pour les appartements plus spacieux ou les maisons. A moins bien sûr de pouvoir se permettre plusieurs allers-retours dans la même journée. En fonction du jour de la semaine, du modèle de véhicule et de la distance parcourue, la location d’un utilitaire de déménagement peut coûter de 30 à 100€ par jour.

Comment se faire aider le jour J ?

Déménager seul ne veut pas dire déménager en solitaire ! L’effort physique à fournir le jour J étant particulièrement conséquent, il est conseillé de mobiliser un maximum de personnes parmi votre famille et vos amis. Répartissez les tâches de façon intelligente en confiant les objets les plus lourds aux participants les plus costauds. Si les personnes présentes sont en grand nombre, l’organisation d’une chaîne permet de se passer les cartons et les meubles de main en main, et peut limiter de façon très appréciable la fatigue due à un escalier raide par exemple.