Si vous déménagez en plein hiver dans un logement qui utilise le gaz de ville à la fois pour la cuisson, l’eau chaude et le chauffage, il est pour le moins recommandé d’accorder une grande attention à la souscription de votre nouveau contrat gaz ! Mais même dans des conditions moins extrêmes, l’absence de gaz au moment de votre arrivée dans les lieux peut poser un réel problème. C’est la raison pour laquelle il est important de mettre à profit les quelques semaines qui vous séparent du jour J pour soigner la transition. Préparez, s’il y a lieu, la résiliation de votre ancien contrat, mais surtout prenez le temps d’examiner les formules qui vous sont proposées par l’opérateur historique et les fournisseurs alternatifs : de sérieuses économies sont en jeu.

Résilier votre ancien contrat de fourniture gaz

Si votre ancien logement était lui aussi raccordé au gaz, la première étape consiste à vous renseigner sur les modalités de résiliation de votre ancien contrat, environ un mois avant votre départ pour plus de sécurité. Il convient pour cela de contacter votre fournisseur au numéro du service clientèle, généralement indiqué sur vos factures. Pour les clients qui bénéficient des tarifs réglementés de vente ou d’une offre au prix du marché chez le fournisseur historique Engie (ex GDF Suez), il faut par exemple composer le numéro Cristal 0 969 324 324.

En plus de vous expliquer la marche à suivre, le conseiller clientèle est bien sûr susceptible de vous proposer une nouvelle formule pour votre futur domicile. N’hésitez pas à accorder une attention particulière aux conditions qu’il peut vous proposer et à faire valoir votre fidélité pour obtenir une ristourne avantageuse, tout en gardant en mémoire que vous n’êtes jamais obligé d’accepter l’offre. En déménageant, vous avez automatiquement le droit à une résiliation sans frais et sans condition de votre contrat.

Vous pourrez convenir au téléphone d’une date et heure de rendez-vous pour le passage d’un technicien à domicile et le relevé du compteur. Notez bien que ce technicien n’est pas employé par votre fournisseur mais par le gestionnaire du réseau de distribution (GrDF dans la majorité des cas, mais de nombreux entreprises locales de distribution existent aussi).

Demander l’ouverture du gaz dans le nouveau logement

Les démarches liées à l’ouverture du gaz dans votre nouveau logement doivent être réalisées en parallèle de la résiliation de votre ancien contrat : attention aux erreurs et aux oublis, surtout si vous changez de fournisseur par la même occasion. En règle générale, mieux se montrer précautionneux et signer votre nouveau contrat au moins quinze jours avant votre date effective d’entrée dans les lieux. Cela permettra au fournisseur de bien vérifier les informations transmises par vos soins (adresse exacte, nom de l’ancien occupant), d’identifier le compteur et de solliciter éventuellement le distributeur si l’arrivée de gaz doit être remise en service.

A la date de votre emménagement, et après vous être assuré dans un premier temps que l’arrivée de gaz était bien opérationnelle, il ne vous restera plus qu’à relever vous-même le compteur et à transmettre cette information à votre nouveau fournisseur dans les meilleurs délais. Ce chiffre servira de base, à compter de votre arrivée, pour calculer votre index de consommation.

Un nouveau contrat, mais auprès de quel fournisseur ?

Vous faites peut-être partie des 65% de foyers français qui, au 31 mars 2015, étaient encore abonnés aux tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel. Les TRV, rappelons-le, sont les tarifs fixés officiellement et mis à jour par les pouvoirs publics : ils ne sont commercialisés que par le seul opérateur historique, qui est Engie (anciennement GDF Suez).

Depuis le 1er juillet 2007, vous avez cependant aussi la possibilité de souscrire à une offre au prix du marché auprès de Engie ou de l’un des nombreux « fournisseurs alternatifs » qui se sont implantés dans le secteur : c’est le cas par exemple d’ENI, d’Alterna ou encore… de EDF ! Les offres alternatives se distinguent par des prix nettement plus attractifs que les tarifs réglementés : un fournisseur comme Direct Energie propose ainsi des formules dont le prix est indexé sur l’évolution des TRV mais inférieur de 5 à 7% à ces derniers. Il s’agit donc d’une économie garantie par rapport à un client qui reste abonné aux TRV.

Dans tous les cas, un déménagement reste l’occasion parfaite pour reconsidérer le contrat de fourniture en gaz dont vous avez bénéficié jusqu’à maintenant. D’autant que votre choix n’est nullement définitif : après l’emménagement, vous restez libre de changer à nouveau de fournisseur ou de formule à tout moment, voire même de revenir aux tarifs réglementés de vente.