Comme d’autres grands événements de la vie, tels qu’un mariage ou unenaissance, le déménagement a cette particularité étonnante d’être à lafois redouté et attendu avec impatience. Cela n’a rien d’un hasard,puisqu’il constitue un choc à plus d’un titre : outre qu’il entraîne uneperte des repères habituels et un stress intense, il peut aussi avoir uneffet des plus dévastateurs sur les finances d’une famille ou d’un jeuneétudiant. Quelques conseils basiques suffisent pourtant, la plupart dutemps, à réduire la facture de façon très appréciable. En lesrespectant, vous vous assurerez un déménagement pas cher… à défautd’être reposant !

La règle d’or : faire soi-même

Même pour un déménagement à courte distance, le recours à une entrepriseprofessionnelle se paie au prix fort : pour une journée, les tarifsmoyens en France démarrent à 300 ou 400€ et peuvent décupler selon lesdifficultés particulières de l’opération et les options souscrites parle client (emballage et déballage, notamment). Réaliser son déménagementen toute autonomie est certes inconfortable mais constitue la règle debase pour économiser des sommes très importantes. La location d’unutilitaire, en revanche, peut difficilement être évitée, sauf àconnaître quelqu’un disposant d’un tel véhicule à titre habituel. Enréservant largement en amont et en recourant à un comparateur de prix enligne, vous pourrez toutefois vous en sortir pour une faible somme.

Sélectionner la date intelligemment

Il est recommandé d’éviter les déménagements le samedi ou le dimanche,précisément parce qu’il s’agit des journées les plus demandées et que lalocation du véhicule reviendra plus cher. La même règle vaut pour toutela période des vacances d’été, pendant laquelle les loueurs et lessociétés de déménagement sont traditionnellement les plus sollicités.Dès la mi-juin et jusqu’à la mi-septembre, les tarifs standards peuventgrimper de 30 à 50%. Lorsque cela s’avère possible, un déménagementréalisé juste avant ou juste après cette période constitue donc unebonne opération d’un point de vue financier.

Mobiliser tous les bras disponibles

L’appel aux bonnes volontés, dans la famille ou parmi les amis, est biensouvent la condition indispensable qui rend possible le déménagementsans l’aide de professionnels. Avant même de déterminer la date du grandjour, il peut s’avérer utile de consulter chacun sur ses disponibilités,par exemple au moyen d’un Doodle. En maximisant le nombre de personnesprésentes, vous maximiserez aussi l’efficacité et la rapidité del’opération, en réalisant au passage de très intéressantes économies. Latraditionnelle pendaison de crémaillère, organisée le soir même, suffiraà faire naître de nombreuses vocations chez les plus indécis.

Vendre ou donner le superflu

La réalisation du déménagement sera d’autant plus simple que le nombrede mètres cubes est réduit. Il est donc conseillé de pratiquer un grandménage parmi vos possessions, pour déterminer ce que vous êtes prêt àemmener avec vous et ce dont vous souhaitez vous débarrasser. Parmi cesbiens ou objets indésirables, une grande partie peut être facilementrevendue sur Internet ou même à l’occasion d’un vide-grenier, pour peuque vous sachiez anticiper et que vous ayez un sens de l’organisationsuffisant. Dans le cas d’une location, il est aussi très souventpossible de revendre certains éléments du mobilier au prochain locataire(réfrigérateur, table, lave-linge…). L’argent gagné viendra diminuerd’autant le coût relatif du déménagement.

Multiplier les expédients pour récupérer des cartons

Les cartons constituent le nerf de la guerre pour la préparation d’undéménagement, et ce d’autant plus qu’il est recommandé de ne les remplirqu’à moitié pour éviter les charges trop lourdes. De nombreusesboutiques spécialisées proposent certes de vendre cartons, rubans etdivers petits accessoires utiles à tous les apprentis déménageurs, maisil sera nettement plus rentable d’effectuer la tournée des magasins duquartier pour demander des cartons à titre gracieux. La plupart descommerçants sont heureux de céder ces contenants particulièrementencombrants, et de s’en débarrasser sans même attendre le passage deséboueurs. Les cartons récupérés, en prime, auront toutes les chancesd’être très divers dans leurs tailles et leurs formes.

Vider progressivement placards, réfrigérateur et congélateur

Au-delà de ses effets les plus visibles sur vos finances, undéménagement peut se caractériser par de nombreux coûts cachés… commepar exemple le gaspillage représenté par toute la nourriture congeléeque vous serez dans l’obligation de jeter le jour de votre départ. Pouréviter un tel scénario, il est recommandé de consommer progressivementtous les aliments qui peuplent vos placards, votre réfrigérateur etvotre congélateur, en fixant naturellement la priorité sur les bienspérissables. A une ou deux semaines de l’échéance, faites l’inventairedes aliments à consommer et élaborez des menus pour chacune desdernières journées dans votre ancien logement.

Pour un stockage temporaire, privilégier la débrouille

Soit que le déménagement et l’emménagement sont séparés par une périodede latence, soit que le nouveau logement est plus petit que l’ancien, lebesoin d’un espace temporaire de stockage peut se faire sentir. Lalocation d’un box est une option séduisante, mais son coût étonnammentélevé devrait dissuader la plupart des particuliers dont la priorité estde réduire la facture ! Dans une telle situation, il est indispensablede cultiver un certain sens de la débrouille. La réquisition de quelquesmètres carrés dans le grenier des parents ou dans le garage d’un amipeut vous faire facilement économiser des centaines d’euros.

Solliciter les aides financières existantes

Dans certaines situations particulières, votre déménagement peut êtrepartiellement pris en charge par la collectivité : la « prime dedéménagement » est versée par la CAF si votre changement d’adresse estjustifié par la naissance d’un troisième enfant au sein du foyer, ou sivous avez trois enfants dont un âgé de moins de deux ans. Son montantest plafonné mais atteint tout de même 974,90€, voire 1056,15€ pour unquatrième enfant. Des aides sont peut-être également prévues par votreemployeur lui-même ou par le biais du dispositif Mobili-Pass. N’hésitezpas à vous renseigner bien en amont.

Transférer les contrats d’énergie dans le nouveau logement

A votre arrivée dans le nouveau logement, il est préférable que l’ancienoccupant des lieux n’ait pas résilié ses contrats de gaz, d’eau etd’électricité. Le simple transfert de ces contrats à votre nom serévèlera en effet beaucoup moins onéreux qu’une nouvelle ouverture, etil est donc intéressant de contacter l’ancien locataire ou propriétaireà ce sujet. L’astuce ne vous empêchera évidemment pas ensuite, dès quevous le souhaiterez, de résilier sans frais l’un de ces contrats poursigner chez un fournisseur alternatif de gaz ou d’électricité, etréaliser ainsi des économies très intéressantes sur vos factures.